Routiers en Allemagne : un droit de conduite restreint

En France, comme à l’étranger, la circulation des poids lourds est soumise à une réglementation stricte. Cela passe aussi bien par les règles de conduite, les limitations de vitesse ou les interdictions de circuler. En Allemagne, les professionnels du transport et du fret doivent désormais concilier leur activité avec un durcissement des règles sur le territoire outre-Rhin.

Camions sur l'autoroute

Les principales règles et restrictions actuelles en Allemagne

L’une des principales spécificités de la législation en Allemagne tient à l’interdiction de circuler le dimanche pour les véhicules dont le PTAC est supérieur à 7,5 tonnes. À noter que cette restriction est valable en France.

L’Allemagne impose également un système d’écotaxe destiné aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes. Il se présente sous la forme d’un paiement pour compenser leurs émissions polluantes. Afin d’aider à faire respecter les règles en vigueur, l’Allemagne est favorable à l’échange transfrontalier d’informations en cas d’infraction.

L’interdiction de circuler à Cologne, une exception ou un modèle à suivre ?

À compter du 22 août 2019, l’Allemagne décide néanmoins de durcir les règles de circulation sur son territoire. Cette réforme impacte surtout les professionnels de la logistique et du transport routier, car elle cible essentiellement l’interdiction de circulation des poids lourds. Exception faite des véhicules de livraison, la ville de Cologne n’autorise plus le transit des poids lourds excédant 7,5 tonnes.

L’objectif est d’améliorer la qualité de l’air en zone intra-urbaine.

Malgré de nombreuses contestations de la part des principaux intéressés, cette pratique devrait se démocratiser dans les mois et années à venir. Le durcissement devrait également concerner les voitures de tourisme en ce qui concerne le respect du Code de la route et de l’impact environnemental.

D’autres restrictions à prendre en compte pour circuler en Allemagne

Pour des passagers ou la livraison de fret, le transport par véhicule lourd ou léger est également concerné par une augmentation des amendes. Ainsi, le stationnement sur piste cyclable ou en double file est pénalisé par une contravention de 100 €, contre 10 € auparavant.

Dans certaines agglomérations, il est désormais interdit de doubler les vélos selon l’appréciation des municipalités.

En cas de changement de direction, les poids lourds sont dans l’obligation de manœuvrer à une vitesse comprise entre 7 et 11 km/h.

Dans le cas contraire, l’infraction donne lieu à une amende de 70 €. Par ailleurs, ils ne peuvent plus désactiver leur système de freinage d’urgence s’ils roulent à plus de 30 km/h.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *