GPL : le point sur la sécurité

GPL - le point sur la sécuritéDans la nuit du 31 janvier, un véhicule GPL dépourvu de soupape de surpression, explosait à Vénissieux, blessant grièvement six pompiers. Quel danger peut présenter une installation et comment améliorer sa sécurité?

Comment savoir si votre réservoir est équipé d’une soupape de surpression qui évite l’explosion?

En vous adressant au concessionnaire qui vous a vendu votre véhicule. A l’exception de Renault et Saab, qui en sont équipés en usine depuis juillet 1997, les autres constructeurs commercialisent leurs véhicules sans soupape de surpression.

Le passage au contrôle technique représente-t-il une garantie pour la sécurité de votre installation ?

Aucune. Il ne comporte en effet aucune vérification de l’installation GPL. Seul point contrôlé : l’homologation (portée sur la carte grise) du véhicule. Encore ce point n’est-il pas soumis à réparation obligatoire !

La réglementation va-t-elle évoluer ?

Oui. Le gouvernement français souhaite adopter le règlement européen R 67, qui prévoyait déjà l’installation d’une soupape de surpression et va devenir plus sévère (il inclura désormais un test au feu des installations GPL).

Où s’adresser ?

Pour obtenir la liste des importateurs et installateurs GPL agréés, le Comité français du butane propane met à la disposition du public un serveur Minitel : 3615 GPLC

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *