Bien voyager avec ses animaux

Bien voyager avec ses animaux

On ne peut pas toujours mettre un animal en pension durant les vacances. Mais l’emmener ne s’improvise pas : il y a quelques précautions à prendre pour que chien ou chat voyage sans problème.

Avant de partir
L’animal doit être identifié (tatouage ou puce électronique sous la peau) et vacciné, notamment contre la rage dont le certificat est obligatoire dans les campings et centres de vacances, ainsi qu’en Corse et dans les Dom-Tom. Pour l’étranger, il faut se renseigner sur les législations en vigueur avant de partir et emporter un certificat de bonne santé de moins de huit jours. Il faut aussi se munir des papiers de l’animal et de son carnet de santé ou d’un sédatif s’il est nerveux ou bruyant. Un chat qui miaule durant 800 km peut transformer un voyage en cauchemar. Avant de partir, ne pas lui donner à manger (ou très peu) afin d’éviter vomissements et besoins intempestifs. On peut lui administrer un anti-vomitif le cas échéant, sachant que les produits pour les humains ne sont pas adaptés aux quadrupèdes. Dans tous les cas, s’il y a doute, mieux vaut appeler ou consulter son vétérinaire.

Pendant le voyage
Pas question pour l’animal de circuler à sa guise dans l’habitacle du véhicule ! Le chien doit être attaché serré aux pieds d’un passager ou placé dans le coffre pour un break, derrière un filet ou une grille de protection, sur un plaid ou un carré de mousse qui l’isole des vibrations de la caisse. Le chat doit impérativement être placé dans un panier de transport, jamais en liberté sous peine de le voir grimper sur le conducteur, voire se transformer en tigre sous l’effet de la peur. Le panier ne doit surtout pas être placé sur la lunette arrière : il se transformerait en projectile au moindre freinage.
Toutes les deux heures, repos ! Le conseil est aussi valable pour l’animal que pour ses maîtres. Attention en sortant de la voiture aux bruits, aux autres véhicules, aux autres animaux et aux personnes qui veulent le caresser : l’animal étant sorti de son environnement habituel, il peut se montrer agressif.
Le chien va pouvoir ainsi se réhydrater, se dégourdir les pattes et faire ses besoins. Pour le chat, mieux vaut lui donner à boire dans sa cage plutôt que de le sortir à tout prix, car la fugue est très vite arrivée. En cas de forte chaleur, il est conseillé de se munir d’un brumisateur pour rafraîchir l’animal.

Que dit la loi ?
Selon l’article R 653-1 du Code pénal, le fait, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par une loi ou un règlement, d’occasionner la mort ou la blessure d’un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 3e classe, soit 1 000 à 3 000 F. Avis aux maîtres négligents, une voiture n’est pas une niche secondaire.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *