Comment savoir combien de chevaux a ma voiture ?

Lorsque l’on parle des chevaux d’un véhicule, on parle surtout de sa puissance. Cependant, il existe deux sortes de chevaux, à savoir le cheval fiscal et le cheval-vapeur. Le cheval fiscal est en lien avec la puissance du véhicule, mais il sert également à déterminer le montant du certificat d’immatriculation ou celui du bonus ou malus écologique. Le cheval-vapeur, par contre, est une réminiscence de la période où l’animal tenait lieu de moteur à certains véhicules tractés. Mais comment savoir combien de chevaux a ma voiture ? Qu’ils soient fiscaux ou bien vapeur, découvrez où trouver cette information, et comment est calculée la puissance d’un véhicule.

Chevaux fiscaux et chevaux-vapeur

Pour savoir combien de chevaux a une voiture, tout véhicule muni d’un certificat d’immatriculation, anciennement appelé la carte grise, possède un nombre de chevaux-vapeur et un nombre de chevaux fiscaux. Il est important de savoir différencier ces deux informations.

Les chevaux fiscaux

Attention, CV n’est pas l’abréviation de cheval-vapeur mais celle de cheval fiscal. Le cheval fiscal, comme son nom l’indique, a une connotation pécuniaire. Néanmoins, il est tout de même lié à la puissance du véhicule, ou tout au moins de son moteur. Le nombre de chevaux fiscaux résulte en effet d’un savant calcul prenant en compte le volume cumulé des cylindres, les rapports de démultiplication au niveau de la boîte de vitesses et le taux d’émission de CO² du moteur. Le CV est donc une unité de mesure fiscale, qui influe directement sur le coût de votre certificat d’immatriculation ou sur le montant de votre prime d’assurance :

  • Le montant de votre carte grise est calculé en fonction du nombre de CV de votre véhicule. Le prix d’un CV diffère d’un département à l’autre car la taxe régionale est fixée par le conseil régional ;
  • Le montant de votre prime d’assurance varie lui aussi en fonction du nombre de CV. En effet, plus la voiture est puissante, plus le risque d’accident est élevé, selon les statistiques. L’assureur tient compte de ce risque accru dans le calcul de la prime. Ensuite, plus une voiture est puissante, plus les réparations sont coûteuses. Ce facteur est donc également pris en compte par la compagnie d’assurance.

Les chevaux-vapeur

Les chevaux-vapeur, ch. ou chevaux DIN, expriment la puissance du moteur d’un véhicule. Le terme de cheval est historique. Avant l’invention du moteur, ce sont les chevaux qui, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, tractaient les charges ou les gens, à l’instar du tramway à cheval. Leur force était également utilisée pour faire fonctionner certaines machines, dans l’agriculture ou dans l’industrie naissante. Puis le développement de la machine à vapeur, dans la première partie du XIXe siècle, a donné naissance au cheval-vapeur. Il représente une transposition de la puissance du cheval sur celle de la machine. 

Il est essentiel de ne pas confondre le nombre de ces chevaux car un véhicule de 70 ch. (chevaux-vapeur) peut par exemple n’avoir qu’une puissance administrative de 4 chevaux fiscaux (CV).

Comment est calculé un cheval fiscal ?

Le mode de calcul du CV a évolué depuis sa création, s’adaptant aux évolutions des concepteurs. Le dernier mode de calcul est entré en vigueur en juillet 1998, et tient compte du taux de rejets de dioxyde de carbone (CO²), exprimé en grammes par kilomètre. Ce paramètre supplémentaire peut entraîner un nombre de chevaux fiscaux différent pour deux véhicules disposant pourtant au départ d’une puissance mécanique identique.

Formule de calcul de la puissance fiscale

Si vous vous sentez d’humeur matheuse, voici la formule complète permettant de calculer la puissance administrative de votre véhicule, et ainsi obtenir son nombre de CV :

  • CO2 = Rejet de CO2 en gr/km
  • Pa = Puissance Administrative ;
  • P = Puissance en kilowatts ;
  •  ^ = puissance.

La puissance fiscale se calcule ainsi : (CO2/45) + ([Puissance x 0,736]/40) ^ 1,6.

Sinon, vous pouvez tout simplement consulter le certificat d’immatriculation de votre voiture.

Qu’en est-il des autres véhicules ?

Depuis 2020, une nouvelle formule de calcul est entrée en vigueur, permettant de calculer la puissance administrative des voitures électriques. Cette formule s’applique à tous les véhicules homologués après novembre 2019. Ce nouveau calcul ne prend plus en compte le taux de CO² rejeté par la voiture. Plusieurs raisons à cela, la première étant que ce taux de CO² est amené à diminuer fortement avec l’augmentation du nombre de voitures électriques. Or les recettes fiscales des régions sont calculées indirectement sur les émissions polluantes. Le fait qu’elles diminuent tout en restant dans le mode de calcul entraîne donc une baisse des rentrées d’argent pour les régions. Le nouveau mode de calcul évite ainsi de les pénaliser. 

Où trouver le nombre de chevaux de votre voiture ?

Qu’il s’agisse des chevaux fiscaux ou des chevaux-vapeur, ces deux informations figurent sur le certificat d’immatriculation de votre voiture.

Les chevaux fiscaux

La puissance fiscale de votre véhicule est indiquée en zone P.6 de votre carte grise. 

Les chevaux-vapeur

Le nombre de chevaux-vapeur est précisé dans la zone P.2 de la carte grise. Les chevaux-vapeur sont également appelés chevaux DIN, acronyme de « Deutsches Institut Für Normung ».

Comment savoir combien de chevaux a ma voiture ? Pour résumer, le nombre de chevaux est directement lié à la puissance de votre véhicule. Les chevaux fiscaux et les chevaux-vapeur sont deux informations différentes et elles apparaissent toutes les deux sur votre certificat d’immatriculation. Enfin, vous l’avez compris, le coût du certificat d’immatriculation augmente proportionnellement au nombre de CV du véhicule. Ce facteur peut être à prendre en compte avant de craquer pour certains modèles puissants.

Cet article peut également vous intéresser : Comment choisir une batterie de voiture ?