Vitrage automobile : ce qui change

Vitrage automobile

Double vitrage, vitrage latéral feuilleté, toit vitré et pare-brise athermique arrivent sur nos voitures. Qu’apportent-ils ?

Le vitrage latéral feuilleté. Il a scellé le sort du double vitrage, qui n’est plus proposé que par BMW sur ses Série 7. C’est le même concept que celui des pare-brise feuilletés : un intercalaire en PVB (butyral de polyvinyle) de 0,76 mm d’épaisseur est pris entre deux feuilles de verre de 2,1 mm d’épaisseur en moyenne. En cas de choc, la vitre s’étoile mais n’explose pas comme les anciennes en verre trempé.
Les + : protection des occupants en cas d’impact latéral, évite l’éjection, résistance à l’effraction (20 à 30 secondes contre 2 ou 3 pour le verre trempé), réduction des bruits de vent de 1 à 3 dB et de 3 à 6 dB pour les bruits de circulation, bloque 95 % des rayons UV (A et B). Ceux qui ont reçu un traitement anti-infrarouge filtrent jusqu’à 60 % de l’énergie solaire et réduisent de 15 à 20° la température intérieure d’un véhicule exposé au soleil. Gain de poids de 10 %.
Les – : équipement en série réservé à quelques véhicules haut de gamme, option chère pour les autres.
En série sur Audi S8, A8 4.2 et 3.3 TDI, S6, Peugeot 607 Pack, Mercedes Classe S.
En option sur Audi A8 3.7, 2.8 et 2.5 TDI (8 950 F), A6 berline (9 220 F), A6 Avant (8 210 F), BMW X5 (5 290 F), Série 7 (16 350 F), Peugeot 607 sauf Pack (3 000 F), Volvo S60, V70 et S80 (3 279 F).

Le pare-brise athermique ou à couches réfléchissantes a été introduit en grande série par Renault en 1997. Grâce à 15 à 20 couches de particules d’argent et de titane (50 microns d’épaisseur totale) situées entre les deux lames de verre du pare-brise, 30 % des rayons infrarouges responsables de l’échauffement de l’habitacle sont réfléchis, contre 5 % pour un pare-brise traditionnel.
Les + : abaissement de 20° de la température de la planche de bord par fort ensoleillement,
diminution de 10 % de la
puissance de conditionnement d’air nécessaire.
Les – : possibles interférences dans le fonctionnement des badges de télépéage autoroutier.
En série sur Audi A8, toutes versions, sur les Renault Twingo, Clio, Mégane, Scénic, Laguna et Espace climatisés.
En option sur les Renault sans climatisation (800 F).
Le toit transparent. En verre feuilleté traité athermique, il filtre une partie du rayonnement solaire afin d’éviter de transformer l’habitacle en four.
Les + : luminosité accrue.
Les – : craint et attire plus le vandalisme qu’un toit en tôle, moins robuste qu’un toit en tôle.
En série sur Peugeot 206 Roland-Garros et Renault Avantime (disponible au deuxième semestre 2001).

Les vitres latérales déperlantes font l’objet d’un traitement de surface moléculaire qui empêche la pluie de s’y accrocher.
Les + : visibilité latérale préservée par temps de pluie, se salissent peu.
Les – : durée de vie prévue du traitement ne dépassant pas quatre à cinq ans.
En série sur Toyota Lexus GL et LS.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *