En panne sur l’autoroute : que faire ?

En panne sur l’autoroute : que faire ?

Chaleur, voiture chargée, long trajet à vitesse soutenue, voici le scénario idéal de la panne. Heureusement, sur l’autoroute, tout a été prévu pour être dépanné de la meilleure façon… à condition de respecter les règles.

Bornes d’appel
Tous les deux kilomètres, des bornes orange se dressent sur le bord de l’autoroute (tous les 100 mètres dans un tunnel). Elles relient l’usager 24 heures sur 24 à un standard tenu par la gendarmerie (sur les autoroutes concédées), les compagnies de CRS (sur les autoroutes non concédées) ou du personnel autoroutier spécialisé. Sur la bande d’arrêt d’urgence, de petites flèches, au sol ou sur le rail de sécurité, indiquent la distance et la direction de la borne la plus proche.

Dépannage
C’est le PC sécurité, contacté par l’intermédiaire de la borne d’appel (300 000 appels par an en France) qui déclenche l’opération de dépannage ou de secours. En général, trois ou quatre professionnels par secteur sont habilités à intervenir. Ils sont agréés pour un an et doivent intervenir dans les 30 minutes suivant l’appel.

Le coût
Les tarifs de dépannage sur autoroute sont fixés au niveau national une fois par an par arrêté. Pour un véhicule de moins de 1,8 tonne, le coût est de 450 F. Il comprend : le remorquage jusqu’au garage le plus proche ou jusqu’à un lieu n’excédant pas 5 km au-delà de la sortie d’autoroute, le transport des passagers, la réparation éventuelle sur place, l’aide à la recherche d’un lieu d’accueil et d’information.
Si le poids du véhicule se situe entre 1,8 et 3,5 tonnes, le remorquage est majoré de 110 F, mais la réparation sur place reste au tarif de 450 F.

Conduite à tenir en cas de panne
Voici les consignes à respecter impérativement.
– S’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence, le plus à droite possible, mais sans gêner l’ouverture des portes côté passager.
– Actionner les feux de détresse.
– Sortir avec prudence, côté glissière.
– Passer de l’autre côté de la glissière de sécurité.
– Ne pas faire de stop.
– Marcher jusqu’à la borne d’appel la plus proche, autant que possible de l’autre côté du rail (en effet, le déplacement d’air d’un poids lourd de 38 tonnes et 18 mètres de long passant à 100 km/h à moins de 2 mètres peut attirer sur la chaussée enfants, adolescents et même adultes !).
– Ne jamais essayer de traverser pour utiliser une borne située de l’autre côté de la chaussée.
– En cas de crevaison, ne pas tenter de réparer sur place, mais utiliser une borne pour faire appel à un dépanneur.
– Ne pas utiliser son portable en composant le 112 pour appeler les secours, les services d’intervention sur autoroute ne peuvent localiser l’automobiliste à secourir qu’à partir des bornes d’appel.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *